5e couleur

LA 5e COULEUR

Il s’agit d’une convention datant de la fin des années 80, attribuée aux anglais Crouch et Hobson. C’est ce qu’on pourrait appeler un « utilitaire » conçu comme un prolongement et une amélioration de la mythique 4e couleur, à laquelle son nom fait référence, sous forme de clin d’œil. On ne peut pas dire qu’elle ait eu un franc succès, peut-être parce que la majorité des joueurs se sont toujours contentés d’une approximative 4e couleur, déjà considérée comme complexe, peut-être parce que son emploi pourrait faire craindre des erreurs d’inattention, dans des situations pouvant prêter à confusion. En tout cas, elle mérite l’attention, c’est à mon avis un réel progrès par rapport à la 4e couleur, et elle a pu inspirer une autre convention qui a eu un développement voisin et parallèle, le ‘double 2’.

Le principe est assez simple: dans les séquences commençant par l’annonce successive de 3 couleurs, la 4e couleur est un Texas, demandant à l’ouvreur d’annoncer (sauf cas particulier) la couleur au-dessus. Le répondant peut ensuite décrire toutes sortes de mains, limite ou fortes, par son enchère suivante. Cela libère l’enchère au-dessus de la 4e couleur, qui est alors utilisée comme relais forcing de manche, et qui demande à l’ouvreur de se décrire comme il le ferait sur la 4e couleur.

Les avantages de la 5e couleur tiennent à ce que l’enchère relais est toujours forcing de manche, et surtout à ce qu’elle donne au répondant un grand nombre d’enchères pour décrire des mains limite; lorsqu’il y a 2 enchères pour décrire une main limite, la règle est que l’enchère directe correspond à une main plus excentrée que l’enchère faite via la 4e couleur.

Le seul inconvénient de la méthode tient à ce que l’enchère relais, la 5e couleur, se fait un palier plus haut que la 4e couleur, et qu’elle laisse donc un peu moins de place à l’ouvreur pour se décrire.

Le plus simple est encore de juger sur des exemples; après le début de séquence 1C 1P 2T, le répondant peut annoncer:

2K: Texas pour 2C, c’est à dire que  l’ouvreur  annonce  la  plupart  du temps 2C, sauf s’il se trouve une main trop belle pour s’arrêter au contrat de 2C. Quand l’ouvreur rectifie à  2C,  le  répondant  peut annoncer:
.          Passe
.          2P ce qui traduit une main limite avec 6P pas très beaux ou même 5
.          2SA  11H avec un arrêt douteux à carreau
.          3T  enchère limite à trèfle avec une répartition plutôt régulière
.          3K  5P et 4K, main forte
.          etc..
2C: relais forcing de manche demandant à l’ouvreur de se décrire
2P: faible (vraiment faible!)
2SA: 11H avec un arrêt solide à carreau
3T: limite, plutôt excentré
3K: 5P et 5K
etc.

Il est bien évident qu’on peut donner, au choix, à certaines enchères, un caractère forcing ou non, cela reste à déterminer entre partenaires; l’élément important est que cette méthode possède une grande souplesse.

La séquence 1T 1K 1C doit être traitée d’une manière un peu particulière, pour tenir compte du fait qu’il est nécessaire de récupérer le fit 4-4 à pique, même quand le répondant a une main faible; on peut suggérer le schéma suivant:

1P: Texas pour 1SA; l’ouvreur rectifie (1SA), sauf avec une  main  forte, ou une main faible avec 6T (il  déclare  2T).  Sur  la  rectification habituelle à 1SA, le répondant annonce:
.           Passe
.           2T: faible
.           2K: limite avec 6 (mauvaises) cartes
.           2C: limite (éventuellement avec 3 cartes)
.           2P: forcing 5K et 4P
.           2SA: 11H, mauvais arrêt P
.           etc..
1SA: 4 cartes à pique, non forcing.
2T: relais forcing de manche (5e couleur)
2K: faible
2C: soutien simple
3C: limite avec de la distribution
2SA: 11H, solide arrêt pique
etc.

Une restriction: au niveau de 3, la 4e couleur reste la « 4e couleur », ainsi dans la séquence 1C 1P 2K, 3T est la classique 4e couleur, forcing de manche, et 3K est un banal soutien, non forcing.

La 5e couleur ne fonctionne donc que jusqu’à 2P, par exemple dans la séquence 1K 1C 2T, 2P est le Texas (pour 2SA), 2SA est naturel, et 3T est le relais forcing de manche.

Attention, la 5e couleur a parfois des allures insolites: dans 1T 1K 1P 2P, 2P n’est pas une enchère de soutien, c’est bien la 5e couleur.

Pour les convaincus, il ne reste plus qu’à préciser toutes les séquences possibles (il y a de nombreuses possibilités), ou à inventer un système encore plus perfectionné (la 6e couleur?).

Dans ce genre de présentation, on montre toujours des mains qui collent parfaitement; je vous propose:

V84              après le début de séquence 1K 1C 1P. Cette main est  un cauchemar
A87652        dans le système  naturel, on a le choix entre 3C (coeurs épouvan-
RD               tables),  2C (trop de jeu), 1SA, 2SA  (main régulière!), 2T (4e couleur
V4               pour  repousser le problème  au tour suivant).  Ici, on annonce 2T,
.                  Texas pour 2K, suivi de 2C = 6 coeurs laids, et  des désirs de manche.

Publicités

1 réflexion à propos de “ 5e couleur ”

  1. Delettre a dit:

    Ce processus de cinquième couleur est très développé (sous l’appellation « waiting bid ») dans le livre de K.Martens « camouflage » (très intéressant).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s