Solution 47

solun47
On est dans une position très agaçante: on ne manque pas de ressources pour atteindre 9 levées puisqu’on peut sans trop de mal développer 5 levées à trèfle, 2 à carreau et 2 à pique mais on ne peut pas se permettre de perdre 2 fois la main dans les mineures car cela ouvrirait 5 levées à l’adversaire (2 coeurs et 1 dans chacune des autres couleurs) sans même parler des piques qu’il aurait alors l’occasion d’affranchir. Pire encore, on aimerait faire des impasses à trèfle et à carreau pour essayer d’y obtenir des levées de manière optimale sans perdre la main mais on n’a pas les moyens d’aller au mort pour le faire. On peut bien espérer ne pas avoir besoin d’impasse à trèfle si on tire As et roi en tête et si on trouve la dame sèche ou seconde, ce qui arrangerait nos affaires, mais ce serait beaucoup demander côté probabilités et, en plus, le maniement se révélerait catastrophique si la dame était 4e. Sinon, faute de pouvoir tenter une impasse directement, on peut quand-même sacrifier l’une des 2 mineures en se créant une remontée au mort pour aller faire l’impasse dans l’autre mineure. Pour cela, on joue de sa main l’un des valets (trèfle ou carreau) donné en pâture à l’adversaire, ce qui permet de monter ensuite au mort dans cette couleur pour faire l’autre impasse.
Si c’est le valet de carreau qu’on a joué, soit l’adversaire le prend du roi et on fera ensuite l’impasse à la dame de trèfle qui devra se trouver en Est et pas plus longue que 3e; soit l’adversaire refuse de prendre le valet de carreau et on abandonne alors la dame de trèfle pour faire 9 levées avec 5 trèfles, 2 carreaux et 2 piques. Un petit inconvénient: il y a le risque que l’adversaire, peu coopératif, rejoue carreau après avoir fait la dame de trèfle et nous empêche d’affranchir à temps la 2e levée de pique.
Si on choisit l’option symétrique du gambit du valet de trèfle à la 2e levée, soit l’adversaire prend et on misera tout sur l’impasse au roi de carreau qui sera rendue possible par la remontée du 10 de trèfle; soit il refuse de prendre et il faut alors espérer que c’est en renonçant à sa levée de trèfle et qu’on réalise désormais 6 trèfles, 2 piques et un carreau.
La préférence va nettement à cette dernière option qui demande seulement la réussite d’un impasse (au roi de carreau) et une répartition peu défavorable des trèfles (3-2 ou dame sèche), alors que l’autre demandait aussi une impasse (dame de trèfle), des trèfles aussi conciliants (3-2 ou dame sèche en Est) et comportait un risque supplémentaire (affranchissement éventuel des carreaux avant la livraison du 2e pique). Et, en plus, on s’attend plus facilement à trouver en Est une carte majeure comme le roi de carreau après son intervention dans une couleur famélique.  Bref la ligne de jeu recommandée: roi de pique puis valet de trèfle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s