Solution 261

Pour simplifier la réflexion, on commence par un peu de comptabilité: on ne peut pas échapper à la perte de 3 levées, 2 As et le trèfle que l’adversaire s’est empressé d’affranchir. Par ailleurs, on peut compter sur 9 levées à peu près assurées sauf catastrophe: 5 atouts, l’As de trèfle, 1 carreau, 1 pique et 1 coupe. Il n’en reste donc qu’une en balance entre les deux camps, celle qu’il faut s’employer à s’octroyer. Le danger à surmonter, c’est le cas où les atouts sont 3-1 et où les combinaisons RD à carreau comme à pique ne permettent, ni l’une ni l’autre, d’obtenir 2 levées dans la couleur. Pour s’offrir une solution de secours au cas où cette 10e levée ne viendrait pas d’elle-même, il faut se préparer à affranchir un pique de longueur, ce qui requiert une répartition 4-3 de la couleur et qui vaut d’ailleurs mieux qu’une chance sur 2. On pourrait prendre ou laisser passer l’entame mais comme un retour atout compliquerait le plan général, disons que le déclarant prend de l’As et, sans toucher aux atouts, ce qui ravagerait ses communications, s’empresse de s’attaquer aux piques. Si Est plonge de l’As, l’affaire est réglée; si, possesseur de l’As, il laisse faire le roi du déclarant, cela ne fait toujours qu’une levée de pique mais ouvre des perspectives puisque cela ne laisse plus que 2 perdantes directes et permet au déclarant de jouer carreau puis de se lancer dans un jeu de coupes avec le confort de pouvoir se permettre de concéder le valet d’atout. Mais, l’As de pique est en Ouest qui fait la levée, encaisse la dame de trèfle et en joue un 3e tour coupé en Sud. Il est encore trop tôt pour battre atout, aussi le déclarant joue un petit pique coupé au mort. Il faut bien penser à faire une levée de carreau et le temps presse, on n’a plus les moyens de jouer vers RD, il faut présenter illico le roi du mort. Est s’en empare avec l’As et rejoue atout (s’il donnait un 4e tour de trèfle, il faudrait couper au mort en espérant que Nord ne puisse pas en profiter pour couper du valet). Ensuite, il n’y a plus qu’à enchaîner: As de coeur (Ouest fournit), 4 de pique coupé du 10, tout le monde fournit, ce qui permet de tabler en purgeant le dernier atout et en profitant du pique laborieusement affranchi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.