Solution 250

Le problème est simple: ne pas concéder 3 trèfles et 1 atout mais se prête à des fausses pistes. Tout d’abord les petits malins peuvent toujours prétendre qu’ils vont deviner la place de la dame de coeur et lui faire rendre raison. Ensuite la fausse bonne idée serait une élimination mise en main: 2 tours d’atout maîtres, 3 tours de carreau et de pique en coupant chaque fois le 3e puis atout pour la dame si elle n’était pas apparue auparavant, en attendant que l’adversaire attaque les trèfles ou joue en coupe-et-défausse; sauf qu’à ce stade, ce ne serait plus une coupe-et-défausse puisqu’il n’y aurait plus d’atout en Sud. Une autre option foireuse serait de retarder le maniement des atouts en essayant de décrypter les répartitions des mains adverses mais il ne faut pas s’attendre à en apprendre beaucoup. Malgré tout, on brûle car on dispose quand-même d’une maigre information sur les trèfles: le chien n’a pas aboyé, c’est à dire en langage clair: Ouest aurait entamé à trèfle s’il y avait eu As et roi. Cela enlève l’espoir que la dame soit bien placée derrière AR et ne laisse comme possibilité de levée naturelle à trèfle que des miettes: AV ou RV secs en Ouest, AR secs en Est, mais ouvre des perspectives par ailleurs: l’adversaire, si on ne l’aide pas, pourrait avoir du mal à encaisser ses 3 levées naturelles dans la couleur, et même s’il y arrive (trèfles 3-3 par exemple), il n’y a certainement pas urgence à s’attaquer aux atouts. Le plan va donc être une élimination mais sans toucher aux atouts: le déclarant encaisse ses 2 carreaux puis ses 2 piques, coupe le 3e tour de carreau en main, puis le 3e tour de pique au mort, tout cela sans prendre de grand risque, puis joue le 2 de trèfle vers le 6 du mort en se gardant bien de sacrifier la dame. Si l’adversaire parvient à encaisser 3 levées de trèfle (couleur 3-3 ou en Est 4 cartes par AV ou RV), il faudra ensuite deviner les atouts, mais si les trèfles bloquent avec un (ou 2) gros honneur second en Est, cette fois l’adversaire sera muselé, obligé de livrer une levée à la dame de trèfle ou d’attaquer à son détriment les atouts ou de jouer vraiment dans ce cas en coupe-et-défausse, ce qui permettra au déclarant d’évacuer le 3e trèfle du mort.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.