Solution 240


Comme souvent en flanc, on part dans l’inconnu et on a peu d’idée sur le contenu des 2 mains cachées. Tout ce qu’on peut se dire est que le partenaire ne s’est pas senti très concerné et que le déclarant a montré un grand enthousiasme pour les coeurs une fois qu’Ouest les a mentionnés dans son bicolore. La vue du mort n’est pas très réjouissante car elle révèle qu’il ne faudra pas espérer plus d’une levée de carreau, que les trèfles vont vite s’affranchir en cédant seulement l’As, qu’il ne faut pas espérer de miracle à l’atout car manifestement le déclarant y est très long et qu’on peut espérer une levée à pique mais qu’il faudra s’employer pour l’obtenir. Le bilan de ces réflexions est que pour mettre le contrat de 4C en échec, il va falloir obtenir une levée dans chaque couleur et, pour cela, affranchir celle à pique avant que le déclarant ne puisse y défausser sa perdante sur les trèfles du mort. Il est donc urgent d’attaquer les piques, ce qu’on peut faire dès la 2e levée pourvu que le partenaire y possède la dame. L’ennui c’est qu’il ne l’a peut-être pas, surtout que la carte qu’il a fournie à carreau ne va pas dans ce sens: s’il avait eu cette dame dont il peut voir qu’elle est essentielle, il aurait fourni un aussi gros carreau que possible (préférence dite « chère »), ce que ce modeste 4 n’a pas l’air d’être. Et s’il n’a pas la dame, le retour pique va faire chou blanc. S’il n’a pas la dame, il a peut-être le valet et alors, il faudrait que ce soit lui qui attaque les piques; pour ce faire, il faut qu’il prenne la main et là on commence à voir jaillir la lumière: on a dit qu’il fallait faire une levée par couleur, c’est à dire une à l’atout, forcément par Nord; cette levée, ce devrait être l’As (ou alors RD mais c’est beaucoup moins probable et ce serait moins efficace car elle arriverait trop tard). On va donc tabler sur l’As de coeur en face et constater qu’il faut vite prendre cette levée pour que le partenaire attaque les piques avant que le déclarant ne fasse tomber l’As de trèfle. Le plan est donc tout tracé: il ne faut pas perdre son temps à faire couper un carreau, ni se précipiter sur les piques, mais rejouer le 7 de coeur pour vite donner la main au partenaire qui n’aura aucun mal à comprendre l’urgence à rejouer pique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.