Solution 217

On va simplement avancer par étapes. Il faut obtenir 4 levées, ce qui veut dire qu’en plus de l’As de carreau, il en faut 3 dans les noires; cela exige déjà que le partenaire ait un As, ce qui est possible au vu des enchères mais en tout cas, il ne peut pas avoir les deux. La condition est nécessaire mais il faut encore voir si elle sera suffisante puisqu’il faudra aussi arriver à faire la levée du roi dans la couleur où c’est le déclarant qui a l’As. La 1e question à se poser est de plonger ou non de l’As de carreau; si le déclarant n’a qu’un seul carreau, ce qui ne surprendrait personne, soit on lui laisse faire le roi et adieu la levée de carreau, soit on plonge et alors il dispose de 2 levées de carreau au lieu d’une. En fait, c’est vite vu, si on ne fait pas l’As de carreau, on n’arrivera jamais à obtenir 4 levées dans les noires alors que si on lui offre 2 défausses sur les carreaux du mort, il y a encore de l’espoir. On plonge donc de l’As et Nord fournit une carte (le 7?) qui indique simplement sa parité car il ne faut pas espérer de lui, qui ignore la situation, une indication sur les couleurs noires. Reste à savoir maintenant s’il faut espérer 2 trèfles et 1 pique ou le contraire et comment encaisser d’urgence les levées menacées de disparaître sur les carreaux du mort. Heureusement, ce n’est pas une devinette car on a une petite idée de la distribution du déclarant. On lui connait 6 coeurs (en espérant que ce ne soit pas 7) et manifestement 1 carreau; d’autre part, le partenaire a passé sur le surcontre, ce qu’il n’aurait pas fait s’il avait eu une couleur à pique; et s’il n’en a pas 4, c’est le déclarant qui en a 4. Dès lors, ce sont les trèfles qui menacent de partir et c’est la couleur à attaquer d’urgence en espérant que ce soit là que Nord ait l’As. Les piques peuvent attendre car, avec l’As 4e, le déclarant ne pourra en défausser que 2 sur les carreaux et il lui restera une perdante à condition qu’on ne lui offre pas inconsidérément une 3e défausse. Et si c’était le contraire (As de pique en Nord)? On offrirait au déclarant la levée de la dame de trèfle en attaquant la couleur mais ce serait sans regret puisque alors sa perdante à trèfle se serait de toute façon évaporée sur les carreaux et la défense aurait dû se contenter quoi qu’il arrive de 2 levées de pique.
Bref, As de carreau puis trèfle, le roi tant qu’à faire pour éviter tout malentendu, puis on le fait suivre du valet pour éviter d’affranchir la dame de trèfle du mort; le déclarant coupe ensuite le 3e tour de trèfle et il ne reste plus qu’à attendre patiemment qu’il cède la levée du roi de pique sachant qu’il n’y a aucun risque qu’il dispose des communications pour monter un squeeze carreau-pique.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.