Solution 20

Brave petit chelem qui n’a pas l’air trop farouche.
Le problème des atouts est, somme toute, assez secondaire. On peut s’appliquer à ne pas perdre d’atout, s’ils sont 2-2 ou si, avec un honneur sec (comme c’était d’ailleurs le cas), on part du bon côté pour capturer l’autre honneur 3e, mais il est bien plus efficace de se concentrer sur les couleurs annexes pour y éliminer toutes les perdantes, ce qui ne demande pas de se saigner aux 4 veines.
En acceptant de perdre éventuellement un atout, on doit prévoir de couper 2 coeurs au mort et d’affranchir un trèfle pour finir par défausser les 2 carreaux perdants; un plan qui se satisferait de banales répartitions 3-1 des atouts et 4-3 des trèfles. Après l’As de coeur, on joue 2 tours d’atout maîtres (tant pis pour le valet sec), puis As et roi de trèfle (défausse d’un premier carreau): tiens! le 10 et le 9; puis un trèfle coupé (on voit Ouest défausser et s’il préférait surcouper ce serait du pareil au même); la suite est une formalité: coeur coupé, le valet de trèfle pour forcer la dame; coupe du dernier coeur et défausse d’un autre carreau sur le 8 de trèfle. Ouest fera une levée d’atout à un moment quelconque.
Les trèfles n’étaient pas 4-3 comme planifié mais c’était tout comme; et avec la dame de trèfle seconde, le résultat aurait aussi été identique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s