Solution 128

solun128Le contrat est bon mais sans plus. On fera les 12 levées requises sans émotion si les 2 mineures sont bien réparties (3-2). Une répartition 3-2, c’est une bonne côte mais 2 à la fois, ça commence à être plus aléatoire (de l’ordre d’une fois sur 2). Il est évidemment hors de question de risquer de chuter avec les 2 couleurs bien réparties mais il faut essayer de trouver son salut si l’une (si possible quelconque) est 4-1, et se dire que si ce sont les deux, ça sera un peu compliqué. En fait, le vrai risque c’est à carreau parce que si Ouest avait eu un seul atout, il n’aurait sûrement pas pris le risque d’en jouer à la 2e levée, pas plus que s’il en avait eu 4 par le valet, tout au plus peut-on imaginer qu’il en ait 4 petits avec le valet sec en Est. Le déclarant doit compter sur 12 levées sous la forme de 4 atouts, 6 carreaux, l’As de coeur et une coupe à pique au mort, éventuellement une autre coupe au mort à carreau s’il le faut pour les affranchir. Comme le seul cas plausible d’atouts 4-1, c’est avec le valet sec en Est, le déclarant peut aussi bien prendre la levée d’atout avec le roi du mort, bien que ce ne soit pas vraiment utile si ce n’est pour éviter de chuter trop lourdement si les 2 mineures sont 4-1; le roi ayant fait la levée, il ne coûte rien d’en donner un 2e tour, avec l’As; tout le monde fournit, parfait; on peut se concentrer sur les carreaux: s’ils sont 3-2, on peut les tester sans donner le 3e tour d’atout puisqu’on ne sera pas coupé et sinon, il vaut mieux garder 2 atouts au mort pour couper à la fois un pique et un carreau, en espérant que l’adversaire ne coupera pas préalablement un carreau (4 carreaux et 3 atouts dans la même main, selon les souhaits du docteur Guillemard). Pour disposer des communications nécessaires pour faire tout le travail, le déclarant commence par couper le pique, puis il joue roi de carreau et carreau vers son As, prêt à donner le 3e tour d’atout si tout le monde fournissait mais il rosit de plaisir en voyant Ouest défausser un pique; il coupe alors un petit carreau avec le dernier atout du mort, rentre en main en jouant As de coeur coupé, toujours sans souci, et n’a plus qu’à purger le dernier atout avant de profiter de ses carreaux affranchis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s