Solution 101

solun101Le malheureux partenaire n’a pas grand-chose: malgré 4 cartes à coeur, il n’a pas eu la force de soutenir. On peut espérer réaliser 2 levées à trèfle en plus des 2 As mais, d’un autre côté, on peut craindre de ne pas pouvoir ouvrir les trèfles à temps et de devoir observer impuissant le déclarant réaliser 4 piques, 5 carreaux et l’As de trèfle. En y regardant de plus près, on découvre un petit espoir: à part l’As, les carreaux du mort sont minuscules et il se pourrait que le déclarant n’arrive pas à les exploiter tous faute de communications avec le mort. Le plan machiavélique à mettre à exécution apparaît alors: il faut être plus passif que passif, ne prendre aucune initiative qui pourrait tourner court et, en particulier, ne rien faire qui permette au déclarant de débloquer les carreaux. Continuer de la dame de coeur paraît sans danger, c’est pourtant ce qu’il ne faut surtout pas faire; le déclarant en profiterait pour défausser un de ses encombrants moyens carreaux (le 9 par exemple); il couperait le coeur suivant, ferait tomber l’As d’atout et pourrait ensuite encaisser ses 5 levées de carreau, sans plus avoir à craindre de se bloquer au 4e tour de la couleur. A la 2e levée, il ne faut donc pas jouer coeur, il ne faut bien sûr pas jouer trèfle, et même pas pique non plus qui permettrait au déclarant de prendre la main avec le 10 du mort et de jouer lui-même coeur pour défausser un carreau. Il ne reste plus à jouer que ce 4 de carreau: même s’il y a le risque que cela offre au déclarant une impasse gratuite si le partenaire a la dame (ou même le valet), cela au moins ne débloquera pas la couleur et ne permettra pas au déclarant d’y faire 5 levées. Ensuite, une fois que la machine est lancée, la suite coule de source: le déclarant prend du roi ce retour carreau, présente un gros pique qu’il ne faut évidemment pas prendre pour ne pas offrir de remontée au mort par le 10; puis quand le déclarant rejoue son 8 de pique pour le 10 du mort, il faut prendre de l’As et, comme il ne faut toujours pas rejouer coeur, Sud rejoue sa dernière carte non compromettante: son dernier atout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s