avril 2017

Come-Back

Je ne sais pas à quoi ça tient, un alignement d’objets célestes? un concours de circonstances? un effet d’entraînement? Il se trouve qu’en peu de temps on voit réapparaître sur le devant de la scène tout plein de joueurs qui avaient arrêté la compétition depuis assez longtemps et qu’on avait commencé à oublier.
Parmi les célébrités qu’on a déjà commencé à revoir depuis quelques mois, figure M. Abecassis qui a l’air d’avoir fait le tour du poker qui était devenu un temps son activité principale; il va être suivi dans peu de temps par un autre Michel, superman Perron qui, de temps en temps, se laisse persuader de revenir faire un tour, et plus étonnant encore, par Didier Duchon qui s’était retiré du monde depuis bien plus longtemps après avoir aussi porté les couleurs de l’équipe de France. Vont-ils former un trio, une paire tournante, renouer avec d’anciens partenaires, s’acoquiner avec des joueurs établis? On ne sait pas encore. Côté féminin, c’est un peu la même chose avec la réapparition d’anciennes internationales qui devraient même jouer ensemble: M. Brun (non, ce n’est pas Monsieur Brun qui, si on devait le revoir, ce ne pourrait être qu’en face de Panis, mais Michèle) qui a déjà remis le pied à l’étrier en début de saison, et Christine Lustin qui va bientôt la rejoindre. Je vous ai dit que c’était une véritable ruée, il y a encore d’anciens juniors célèbres qui avaient dû choisir entre bridge et vie professionnelle et qui sont maintenant plus disponibles, Alexis Damamme et Jacques Albizzati semblent s’être laissé convaincre par Henri Defranchi qui devrait, à leur aspiration, se remettre à la compétition active, pour former une équipe qui aura fière allure avec aussi probablement Jacques Tuffal prochainement de retour d’Extrême-Orient où il a fait toute sa carrière. On peut citer aussi, de l’autre côté de l’Atlantique, Larry Cohen (celui de « la Loi ») qui a annoncé son retour aux affaires en le justifiant par la disparition récente de son parfait homonyme dont la réputation sulfureuse lui faisait beaucoup d’ombre.
Et la déferlante s’étend jusqu’au boss de la liste, Nicolas Courtel lui-même, alias Daffy Duck, qui, après de longues années consacrées à une douillette vie familiale et au cours desquelles le bridge se résumait pour lui à calmer les excités de la liste, reprend du service et aurait même annoncé son retour aux affaires pour le premier jour de ce dernier mois en R.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s