avril 2009

Records

C’est dans l’air du temps, on a tendance à tout mesurer et quantifier, en particulier dans le domaine sportif: au basket, il n’est question que des stats individuelles, de taux de paniers réussis, de passes manquées…; au tennis on mesure la vitesse des balles, la longueur des échanges, la quantité de bananes englouties, etc..
Voilà maintenant que le bridge a l’air de se mettre au goût du jour des stats et records: la WBF, par un amendement de ses by-laws, vient de créer une commission d’homologation des records et commence à afficher des données de cet ordre. C’est assez sympathique et ça devrait susciter l’intérêt général et générer une publicité bénéfique. Si la WBF commence à homologuer des records du monde, on peut penser que les records continentaux et nationaux vont suivre ainsi que les records perso, les meilleures perfs de l’année etc.
Le champ d’extension est immense. On peut déjà distinguer des mesures objectives et des mesures subjectives.
Dans les subjectives, il y a les prix de beauté qui existent depuis déjà longtemps: la donne la mieux jouée, la plus belle défense, la donne la mieux enchérie. Il n’y a plus qu’à utiliser les techniques modernes pour leur donner plus d’exposition: on pourrait imaginer que les donnes nominées soient affichées sur BBO et que les abonnés soient invités à voter pour leurs préférées, on aurait ainsi le lauréat du grand-public, le lauréat des journalistes, le lauréat de ses pairs, récompensés par une « carte d’or », une « main d’or », un « cube de cristal »… On peut étendre à des prix de type « citron »: le plus beau pataqués, le joueur le plus noir (les candidats ne manqueront pas), la plus grosse connerie, la fâcherie la plus retentissante, la plus noire colère…
Dans la categorie des objectives, on a tous les records et, en premier lieu, les séries. Pour le moment elles ne concernent que les championnats du monde récents; on a la plus longue série de matchs gagnés, de coups marqués dans la colonne, de coups gagnés par le déclarant, de coups battus par la défense. Mais on peut recenser tout un tas d’autres choses: l’entame déplaçant le plus de levées, le match recensant le plus (ou le moins) d’IMP par donnes, la paire présentant la plus grande longévité, le plus grand nombre de donnes séparant 2 erreurs d’un même joueur (encore que, si on y réfléchit bien, ce n’est peut-être pas une donnée tout à fait objective), l’impasse la plus profonde, le joueur présentant le meilleur taux de réussite dans ses impasses. Les maniements de couleur offrent aussi des possibilités, avec les maniements « prodigieux » (par ex. le record du nombre de levées réalisées avec 10642 en face de 85) et les maniements « pitoyables » (par ex. record du plus petit nombre avec R10 en face de AV).
Avec un peu d’imagination, on devrait découvrir bien d’autres sources de comparaisons et je sens bien que nos dirigeants viennent de soulever le couvercle d’un bocal dont on n’a pas fini de voir surgir des merveilles.

 

Droit de réponse de Jacques Rocaries:
Comme d’habitude, Roqui se permet de dévoiler des projets qui devaient rester secrets encore pour quelque temps afin que les équipes chargées de les finaliser puissent travailler dans la plus grande sérénité. Et, comme d’habitude les informations qu’il révèle sont incomplètes voire erronées. Cette attitude systématique (besoin de reconnaissance?) devrait faire peut-être l’objet d’une consultation de l’éminent partenaire de notre FMS. FMS, si tu lis ces lignes…
Quoi qu’il en soit, puisque Roqui a levé une partie du voile, et pour couper court à toutes les élucubrations qui fleurissent déjà malheureusement sur la liste et qui tendent à faire penser que les bridgeurs ne sont tous que d’infâmes pochetrons, je m’en vais vous révéler la VERITE VRAIE!!!
OUI, il va y avoir des records homologués au bridge. NON, il n’y aura pas des records pour tout et n’importe quoi et c’est la raison pour laquelle le G20 du bridge se réunit en ce moment même à Londres (en marge de l’autre G20) pour déterminer notamment ce qui donnerait lieu à des records homologués. Le représentant français dont je suis obligé de taire le nom me révélait que si cette réunion ne débouchait pas sur des mesures concrètes, raisonnables et efficaces, il se lèverait et partirait…
Parallèlement, je peux vous révéler qu’en fin de semaine, dans le prolongement de cette réunion, sera créé à Strasbourg l’OTAN du bridge pour protéger notre magnifique jeu des attaques extérieures notamment de certains autres jeux de cartes qui ont actuellement le vent en poupe. Je peux vous révéler qu’un champion de bridge français du nom de Moineframboise (me semble-t-il) serait passé à l’ennemi.
Enfin, de profondes modifications du jeu vont être prochainement introduites et je vous les révèlerai à votre demande.

Assailli par d’innombrables demandes, je vais essayer de vous présenter les modifications qui sont pressenties pour faire évoluer notre jeu. D’après les grands penseurs du bridge de demain, un des défauts majeurs de notre jeu reste le temps passé par certains pour enchérir ou jouer les coups au détriment de ceux qui essaient de respecter un tempo « normal ». Pour remédier à ce problème, la FFB a fait réaliser dans le plus grand secret une sorte de timer révolutionnaire avec 2 chronomètres: 1 pour les enchères et 1 pour le jeu de la carte. Chaque table sera équipée de 4 timers (1 par joueur). Le principe est simple et ressemble à ce qui existe déjà aux échecs: le donneur déclenche son timer quand il sort les cartes de l’étui et l’arrête quand il a posé une enchère, ce qui déclenche le timer de son adversaire de gauche et ainsi de suite. Chaque joueur a un temps maximum pour enchérir chaque donne. Que se passe-t-il si le joueur dépasse ce temps maximum? Eh bien, il est tout simplement privé d’enchères et ne peut plus aligner que des cartons verts sur la table jusqu’à la fin.
En ce qui concerne le jeu de la carte, le principe reste identique: quand les enchères sont finies, l’entameur déclenche son timer puis l’arrête quand il a posé sa carte ce qui déclenche le timer du mort et ainsi de suite. Que se passe-t-il quand un joueur dépasse le temps maximum imparti? Eh bien, le fautif doit poser ses cartes sur le tapis (faces cachées bien sur) et c’est un des adversaires qui choisira à l’aveuglette la carte qui sera fournie. Le déclarant et le mort faisant cause commune, quand l’un des 2 sera en faute, ce sont les cartes du déclarant qui feront l’objet d’un choix au hasard par l’adversaire.
La FFB a déjà prévu la présence d’un grand nombre d’arbitres pour chaque épreuve car on anticipe une augmentation sensible des renonces.
Une autre question plus compliquée pour laquelle votre avis est requis est la suivante: qui est responsable de la renonce? Le camp qui détient la main ou celui qui a choisi la mauvaise carte?
Des juristes chevronnés se penchent sur le problème mais vous pouvez envoyer vos réactions et vos avis via la liste ou directement à Jean-François Chevalier qui a été chargé à la fédération de cet épineux dossier.

 

Réflexion du rédacteur:
Ayant lors d’un stage participé à l’expérimentation de ce chronométrage, je me dois de signaler qu’il reste quelques détails pratiques à régler:
– d’abord, les pendules des échecs ne sont pas très pratiques pour le bridge où il faudrait idéalement 4 compteurs et non 2 et, encore mieux, en plus un totalisateur des compteurs des 2 partenaires (soit 6 en tout).
– ensuite, il y a une autre difficulté, dans la phase du jeu de la carte. Il arrive assez souvent que le dernier à jouer pour une levée, la remporte et doive donc jouer en premier pour la levée suivante. Or s’il a appuyé sur le bouton après avoir joué, il déclenche le chrono de son adversaire alors que c’est le sien qui devrait continuer à courir.
Malgré tout, il s’agit là de problèmes mineurs qui ne devraient pas résister longtemps à l’ingéniosité de nos techniciens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s